Inicio

Menu
Home>Services>Santé et Comportement Déviants>Centre d’Accueil Psychosocial VIH/SIDA

Les soucis en matière d’intervention sociale, bien évidents dans le but visant à la création de cet organisme bénévole (IPSS) (mettre à disposition une réponse concertée aux problèmes familiaux), se combinent, dès sa genèse, à un travail en partenariat avec les diverses institutions et organismes locaux et nationaux.

L’expertise au service d’assistance quotidienne du GAF e l’analyse des besoins du District ont permis la constatation d’insuffisances graves au niveau des inégalités sociales en divers segments de la population. Afin de répondre à ces insuffisances, le GAF a structuré son intervention de sorte à donner des réponses aux problèmes connexes et produisant de l’exclusion sociale (comme, par exemple, la toxicomanie et/ou l’alcoolisme, la séropositivité, la délinquance, l’ex-incarcération, les sans-abri, l’immigration, le chômage et/ou les emplois précaires, le dénuement socio-économique, le dysfonctionnement familial et/ou l’effondrement socio-familial, la violence domestique, les enfants à risque, entre autres).

Ainsi, le GAF adopte une stratégie d’intervention multidisciplinaire, personnalisée et multidimensionnelle, tout en définissant son initiative/intervention de façon à contribuer vers la [ré]insertion sociale et, par conséquent, une meilleure qualité de vie de groupes socialement et/ou économiquement défavorisés, dans une tentative de contrer et minimiser l’impact de facteurs qui provoquent l’exclusion, en promouvant l’égalité des chances. Donc, il met à disposition essentiellement des services gratuits (dès l’assistance/le suivi à l’accueil institutionnel), car les individus/familles suivis se trouvent dans une situation d’extrême insuffisance économique.

Le pari du GAF s’est concentré sur la qualification technique et sur l’adoption de méthodologies d’intervention plus étroites, contrôlées et intentionnalisées. Par l’action conjointe de diverses modalités d’intervention, le GAF cherche à créer les conditions pour établir un équilibre personnel et familial propice à la co-construction de projets de vie en ayant pour base des prémisses différentiées. Ainsi, on cherche l’établissement de nouveaux objectifs de vie (réalistes, réalisables, concrets et délimités dans le temps), tout en promouvant une attitude critique, l’estime de soi et le sens de compétence personnelle, l’empowerment (capacitation), la reconnaissance et le développement de compétences personnelles, relationnelles et professionnelles, afin de mettre en évidence les forces et compétences individuelles et familiales.

Soutien Communautaire

Ce soutien vise les familles/individus se trouvant dans une situation d’insuffisance économique, en fournissant des services techniques (consultation psychologique, aide sociale et juridique) et, le cas échéant, en assurant la distribution de denrées alimentaires, vêtements et meubles.

[Plus d'informations]

Communauté d’Insertion

Dotée d’une capacité de 12 usagers en régime de logement et 18 en régime de jour, elle s’adresse surtout aux sans-abris, en fournissant des services de logement et de repas, outre un ensemble d’activités encadrées dans diverses modalités d’intervention.

[Plus d'informations]

Protocole RMI

Ceci vise comme population cible les familles/individus bénéficiaires de la mesure de Rendement Minimum d’Insertion, en favorisant un accompagnement systématique et multidisciplinaire auprès d’eux.

[Plus d'informations]

Maison Abri

Vouée aux femmes victimes de violence domestique et leurs enfants, ceci constitue une réponse d’accueil temporaire pour des situations de risque et garantit les conditions de base de vie aux personnes accueillies (logement, repas, hygiène, santé) dans une atmosphère calme et sécuritaire, favorisant la co-construction de nouveaux projets de vie.

[Plus d'informations]

Centre de Service aux Victimes de Violence Domestique

Destiné aux victimes de violence domestique, ce centre met à disposition l’accompagnement social, juridique et consultation psychologique, tout en assurant, le cas échéant, la distribution de denrées alimentaires, vêtements et meubles.

[Plus d'informations]

Centre d’Accueil Psychosocial VIH/SIDA

De quoi s’agit-il?

Le Centre d’Accueil Psychosocial (CAPS) du GAF fut créé pour soutenir les personnes infectées, affectées et/ou soucieuses de la problématique du VIH/SIDA.

Ce centre est un membre effectif du Forum National de la Société Civile pour le VIH/SIDA, qui fut constitué comme une structure consultative de l’actuelle Direction du Programme National pour l’Infection VIH/Sida. Ce Programme procède à l’étude, évaluation et soumission de propositions concernant les politiques et décisions gouvernementales dans le domaine du VIH/SIDA, tandis qu’il est reconnu comme un instrument de dialogue destiné à donner une voix aux personnes affectées et infectées par le VIH au niveau national. À cet égard, ce service est responsable en matière de dépistage communautaire de l’infection par VIH et d’autres IST et dans le combat à la stigmatisation et discrimination liées à cette maladie chronique dans le district de Viana do Castelo.

Objectifs

Favoriser le développement positif de personnes infectées, affectées et/ou soucieuses de la problématique du VIH/Sida.

Objectifs spécifiques

• Favoriser l’éducation concernant la santé, l’adoption de comportements sains et d’autogestion;

• Réduire l’impact du diagnostic de séropositivité/SIDA chez l’individu/la famille;

• Soutenir et orienter la construction d’un projet de vie alternatif, basé sur des rôles, routines et règles familiaux plus efficaces;

• Encourager la mise en place de compétences personnelles, professionnelles et sociales;

• Mettre à disposition un espace d’information et de distribution de matériaux liés au VIH/SIDA;

• En des situations résiduelles, soutenir des individus/ familles ayant besoin d’assistance en matière de douches, buanderie, cantine, denrées alimentaires/vêtements et meubles;

• Mettre en place des initiatives de formation des organismes dirigeants/collaborateurs techniques et non-techniques d’organismes locaux;

• Collaborer avec les institutions éducatives, de santé ou d’autres qui demandent l’intervention du CAPS dans le cadre de l’éducation pour la santé et prévention du VIH;

• Lutter afin de défendre les droits des personnes qui vivent avec le VIH et le Sida;

• Favoriser la détection précoce de l’infection par VIH et des hépatites au sein de la communauté.

Intervention

En vue de l’accomplissement des objectifs établis, le CAPS met à disposition ce qui suit:

• Suivi Psychologique

• Aide Sociale

• Aide Juridique

• Soutien Logistique en des situations d’insuffisance financière

• Formation

• Promotion de la Santé et de la réinsertion sociale

• Prévention de l’infection par le VIH auprès de la communauté

•Tests rapides visant á détecter le VIH et les hépatites au sein de la communauté, gratuits et confidentiels

Chaque année, la CAPS commémore :

• la Journée Mondiale de la Lutte Contre le Sida (le 1er décembre), à travers des initiatives visant à sensibiliser la communauté à adopter des habitudes de vie et des comportements sexuels sains, ainsi qu’à la détection précoce du VIH.

• la Semaine Européenne de détection précoce du VIH et des hépatites (la dernière semaine de novembre) – où on effectue un dépistage communautaire, confidentiel et gratuit, en collaboration avec l’équipe de rue « Projeto Adições » (Projet Ajouts)

• la Journée Mondiale de la Santé Sexuelle (le 4 septembre) – où on promeut un concours de photographie intitulé « Diretamente do Coração. Your love, Your life » (Directement du Cœur. Your love, Your life), en liaison avec une initiative sensibilisation en partenariat avec des unités hôtelières du district.

• la Journée Mondiale des Hépatites (le 28 juillet) – où on effectue un dépistage communautaire, confidentiel et gratuit, en collaboration avec l’équipe de rue « Projeto Adições »

• Le 17 décembre – Commémoration de la Journée pour la Fin de la Violence contre les Travailleurs du Sexe

Un projet actuellement en train d’être mis en place:

Initiative de Formation intitulée « A Infeção por VIH e a SIDA: A vida ganha outro sentido » (L’Infection par VIH et le SIDA : La vie prend un autre sens »
Dirigée aux collaborateurs techniques et non techniques des institutions du district, dans le but d’en encourager la co-responsabilisation avec la promotion de la santé, en liaison avec la réinsertion sociale et avec la prestation de services aux personnes infectées par le VIH domiciliées dans le district ; de ce fait, on contribue à minimiser le sentiment de discrimination et de stigmatisation

Projet intitulé «Para além das grades: Promoção da saúde no estabelecimento prisional de Viana do Castelo» (Au-delà des barreaux : Promotion de la santé dans l’établissement pénitentiaire de Viana do Castelo)

• Projet intitulé «Algodão Doce» (Barbe à Papa)
Éducation concernant les affections et la sexualité au niveau préscolaire, impliquant les enseignants de maternelle, parents et enfants de 4-5 ans. Pour plus d’informations, visiter www.gaf.pt/projetos/algodaodoce

Projet intitulé «Vozes» (Voix)
Le Groupement d’Écoles Frei Bartolomeu dos Mártires, en partenariat avec l’UAT, mettra en place le projet dirigé aux classes de 7e année de scolarité et qui se prolongera pendant trois ans consécutifs ; ceci vise surtout à l’éducation en matière de santé par le biais de l’art dans un contexte scolaire

• Réseau National de Dépistage

Projets conclus:

Mission S
Éducation sexuelle par le biais de l’art dans l’enseignement secondaire – mis en place entre 2011 et 2013 à l’École Pintor José de Brito

Être un garçon c’est « cool »
Mis en place auprès de la « Casa dos Rapazes » (Maison de Garçons), durant l’année 2012 – formation aux collaborateurs techniques et moniteurs ainsi qu’une intervention avec les jeunes visant à l’approche de la sexualité et des rapprochements abusifs

Films produits:

Sourire pour la Vie
Au moment de la commémoration de la Journée Mondiale de la Lutte Contre le Sida, en 2014, le CAPS, en partenariat avec Filipa Valente, a produit ce filme, que traduit le besoin des personnes porteuses du VIH et du Sida et qui ont intégré le groupe d’assistance mutuelle du GAF d’attirer l’attention de la communauté vers la force qu’elles possèdent actuellement pour lutter contre la stigmatisation qui persiste contre elles ; cette force provient cde l’union créé lors des sessions de rencontre !

Couleurs de l’Exclusion
Produit en 2014 par Filipa Valente pour son projet final de cours technique en Communication, Marketing, Relations Publiques et Publicité à l’ETAP de Vila Nova de Cerveira. Ceci a implique le partenariat entre le CAPS, l’UAT, le « Projeto Adições » et la Communauté d’Insertion.

DeSida
En 2009, dans le cadre du Projet PRO-RI - Promouvoir et Réintégrer, PRI de la Réinsertion du CRI de Viana do Castelo, financé par le IDT, et du Centre de Service Psychosocial aux personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA (CAPS VIH/SIDA), on a demandé la collaboration de l’Association « AO-NORTE » (AO-NORD) dans le but de produire un documentaire intitulé « DeSida », concernant les discours directs de personnes souffrant de VIH/SIDA, domiciliées dans le district de Viana do Castelo, sur les contraintes de vie associées à la séropositivité et/ou à la maladie du Sida.

L’Équipe

• 1 Officier Supérieur du Service Social

• 1 Psychologue

Unité de Soutien à la Toxicomanie

De quoi s’agit-il?

L’Unité de Soutien à la Toxicomanie (UAT) du GAF fut créé dans le but de répondre aux besoins des individus/familles qui se trouvent ou qui ont été impliqués en des situations d’usage/abus de substances. Donc, l’intervention de l’UAT vise à soutenir et favoriser le développement positif des individus qui utilisent/abusent des substances ou se trouvant dans une situation de risque - soit parce qu’ils se trouvent dans une période d’abstinence, soit par l’existence de facteurs pouvant mener à cet usage/abus.

On met en place une intervention véritablement collaborative et significative pour l’individu. La stratégie d’intervention adoptée repose sur l’établissement d’un rapport empathique et de proximité entre l’individu/la famille et l’équipe de l’UAT. Par conséquent, le lien des individus à la valence – en ayant pour base l’identification avec le service rendu et avec la philosophie sous-jacente, tout en reconnaissant l’individu comme étant le centre de l’intervention – se constitue comme un premier pas vers le développement d’un travail collaboratif et significatif, intensif et hautement concentré sur les idiosyncrasies de l’individu/la famille, tout en favorisant la transition vers des niveaux de fonctionnalité et d’adaptabilité en croissance.

Objectifs

Soutenir et favoriser le développement positif des individus et/ou des familles dont les parcours permettent d’identifier des problèmes et vulnérabilités associés à l’usage de substances.

Objectifs spécifiques

• Améliorer la qualité de vie et le bien-être constaté des individus/familles;

• Améliorer, de façon immédiate et tangible, les conditions de vie des individus/familles-cible;

• Réduire les impacts nocifs produits par les expériences de l’usage/l’abus de substances;

• Accroître des compétences personnelles et relationnelles visant à faciliter le développement intégral et positif et du fonctionnement ajusté et adaptatif de l’individu et de la famille;

• Favoriser l’activation de processus visant le changement personnel et familial, d’adaptation et de mécanismes de résilience;

• Soutenir la (re)construction et la mise en place d’un projet de vie différentié, réaliste, adaptatif et fonctionnel, qui repose sur l’orientation vers le changement de style de vie;

• Divulguer des connaissances spécifiques et systématisées afin d’augmenter la conscience sociale quant à ce qui implique l’usage/l’abus de substances ainsi que les facteurs de risque qui y sont associés, dans une perspective généralement préventive.

Intervention

Stratégie d’Intervention

• intégré, fournissant des réponses en matières sociale, psychologique, éducative, juridique et culturelle,

• structurée, afin de traiter avec divers types de substances, au statut légal différent,

• adaptée à la prévalence des consommations, en favorisant la prévention tertiaire (dans les cas où on peut parler de dépendance effective) et secondaire (dans les cas où la consommation, qui peut être abusive ou non, survient en des circonstances où la dépendance est un risque imminent), et

• multidimensionnelle, vu les problèmes économiques, sociaux, éducatifs, judiciaires, de santé et du travail de la population d’utilisateurs.

Prévention Secondaire

Dans le cadre de la prévention secondaire, le travail met l’accent sur l’atténuation de la prévalence des consommations, afin d’empêcher que la dépendance s’installe. Pour ce qui est de la prévention tertiaire, un domaine prépondérant de l’intervention mise en place par l’Unité de Soutien à la Toxicomanie, on peut développer le travail avant (le rapport et la demande de soutien), durant (dédramatisation de l’ambivalence et la motivation) et après le traitement (intégration sociale). D’une manière générale, on parvient à atténuer les conséquences des expériences de consommation, en favorisant la réhabilitation et réintégration sociale ; on prévient les rechutes, en encourageant activement la (ré)intégration du sujet dans la société, tandis qu’on leur donne de nouvelles opportunités et contextes.

Services Fournis

• Soutien psychologique (consultation psychologique individuelle et du couple, conseils psychologiques et intervention familiale;

• Soutien social et éducatif;

• Information et aide juridique;

• Groupes de rencontre, de développement et de formation en matière de compétences;

• Ateliers d’expériences et activités du travail;

• Soutien dans la recherche et le maintien d’un emploi ainsi que des opportunités de formation scolaire et professionnelle;

• Soutien logistique dans le cadre de la satisfaction des besoins de base (douche, cafétéria, vêtements, buanderie, denrées alimentaires, meubles).

L’Équipe

• 1 Psychologue

• 1 Éducateur(trice) Social(e)

• 2 Moniteurs(trices) d’Atelier

Oficinas

Des ateliers professionnels visant à mettre en place des compétences transversales facilitant l’intégration socioprofessionnelle.

Plus d'informations

WashGAF

Financé par l’Institut de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, le WashGAF fournit des services à la communauté en matière de lavage d’automobiles à la main, visant à promouvoir l’intégration socioprofessionnelle de chômeurs défavorisés en face du marché du travail.

Plus d'informations